Bâtir du durable en convivialité #2

Cet article a été écrit par Braconnier du Cosmos, le 16 décembre 2018

Mieux vivre la simplicité avant la facilité: Soin pour le corps


 Quelques recettes

avec juste du bicarbonate de sodium, huile de coco, maïzena, huile essentielle, vinaigre de cidre.


Crème de visage :

Huile de coco chaque matin.

Shampooing :

Plus de shampoing et maïzena ! Appliquer l’équivalent d’une à deux cuillères à soupe sur le cuir chevelu, frotter uniformément pendant 1 ou 2 minutes sur les racines, puis brosser les cheveux une centaine de fois (attention à la dose, on peut mettre des jours à tout évacuer). Après le rinçage, appliquez un mélange de vinaigre de cidre et eau (1/5, 4/5).
L’odeur part en séchant, et vous aurez le poil soyeux.

Déodorant :

mélanger 1 cuillère à café d’huile de coco, 1 de bicarbonate, 1/2 de maïzena et quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. Appliquez en petite quantité sur les aisselles.

Gommage pour nettoyer le visage :

1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire, un tout petit peu d’eau pour diluer. Frottez de manière circulaire sur le visage, puis rincez. Visage doux garanti !

 Dentifrice :

mélanger 1/2 cuillère à café de bicarbonate alimentaire, de l’huile de coco et 1-2 gouttes sur la brosse à dent avec le dentifrice, d’huile essentielle de Tea-tree, elle désinfecte et évite les caries.


  • Une plante à connaitre : l’Aloe vera (Aloe barbadensis)

 

Elle facile à cultiver à l'intérieur. Il faut surtout éviter les excès d'eau

Elle facile à cultiver à l’intérieur. Il faut surtout éviter les excès d’eau et privilégier une terre légère.

Elle pousse dans les déserts les plus arides au climat très sec. C’est une plante qui sait faire ses réserves en fabriquant une pulpe très hydratante dans ses feuilles larges et coriaces, en conséquence d’un environnement inhospitalier, sa sève est un véritable élixir qui traite de tous les problèmes de peaux : coups de soleil, irritations, eczéma, brûlures, elle est cicatrisante, calmante et antiseptique.

A l'intérieur de la feuille

A l’intérieur de la feuille, il est conseillé d’enlever « l’Aloïne » qui peut être toxique à forte dose, c’est une couche un peu jaunâtre qui entoure le gel et proche de la peau, si on doit la manger.

Dans un démarche de savoir-faire et d’autonomie, l’idéal reste de cultiver la plante qui est peu exigeante et s’adaptent bien à nos intérieur, en effet depuis que l’homme à attirer la nature dans son logis, on constate que les plantes des régions chaudes, tropicales, équatoriales et désertiques réagissent mieux que celles des régions tempérées. L’Aloès qui est d’origine d’Afrique du nord et de Madagascar, pousse en extérieur dans le sud de la France, ainsi, dans nos intérieurs elle préfère une terre en pot assez sec et des températures pas trop froide, ni trop chaude en ce qui concerne le prélèvement et la fabrication, en voici une application pratique. Si vous passez par un commerce, il doit être stipulé sur le flacon : Aloe barbadensis leaf juice ou fillet juice. Par ailleurs, l’Aloès est selon moi, un support de bonnes qualités pour les huiles essentielles et leur application sur la peau.

 


Baume santé pour la peau :

la fabrication des baumes, pommades, huiles macérées n’est pas juste réservée aux pharmaciens et aux chimistes. C’est même conseillé de les fabriquer pour des maux récurrents, pour le jardinier que je suis, soumis aux aléas météo.


Le baume protection et régénération peau pour les voyages :

Ils protègent les mains, les pieds, le visage (bref toutes les extrémités) en période de grand froid et de vent. A l’inverse, pour la saison estivale, ce baume est également très efficace pour soigner les coups de soleil, les irritations et éventuellement quelques douleurs articulaires en diluant un peu de HE d’immortelle, qui fait partie de la sélection des « 10
huiles trousse de secours » que nous verrons au chapitre suivant.

2a57328dd2be4a9ac23114fe15350fccFabrication:

==> On verse 45ml d’huile d’olive dans un bol et on ajoute 10g de cire d’abeille (en granulés ou en copeaux) ;

==> On place au bain marie dans une casserole remplie d’environ 5cm d’eau frémissante ;

==> On maintient en légère ébullition et on remue régulièrement à l’aide d’une cuillère en bois ;

==> Quand la cire est fondue et que le mélange est limpide, on retire le bol du bain marie;

==> On ajoute à la fin 25 gouttes d’huiles essentielles de lavande vraie ;

==> On laisse tiédir en continuant de tourner avec la spatule jusqu’à obtention d’une crème homogène ;

==> Dès que le mélange est stable on peut transvaser dans un pot bien fermé et on étiquette : en y indiquant l’usage, la date de fabrication, la composition abrégée, l’intitulé. On placera un simple adhésif transparent pour protéger l’étiquette. La matière première du pot sera en verre et pour la teinte, elle sera opaque.

Voici une autre recette de Sylvie Hampikian, pour le centre terre vivante.

Cet article dépend du thème Terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *